FR | ENG

Energie pour l’Ecodeveloppement

Contribution d'HELIO

SEP

La Voie énergétique douce autonome (VEDA) comprend toutes les parties prenantes en tant que décideurs conjoints. Ensemble, ils identifient un avenir viable à long terme, nécessitant uniquement, ou presque, des ressources énergétiques locales. Cette planification de l'écodéveloppement s'effectue par rétro-planification (backcasting).

Aperçu rapide

  • Date de création

    1997
  • Nombre de rapports

    46
  • Pays concernés

    30

Ce qu'est VEDA ?

La Voie énergétique douce autonome (VEDA) est une approche de la planification de l'énergie qui vise à répondre aux besoins et aux aspirations des populations tout en étant compatible avec la viabilité environnementale et la gouvernance participative.

 Le concept de VEDA prône l'utilisation de technologies énergétiques qui :

1. Dépendent de flux d'énergie renouvelable;

2. Sont diversifiées : l'approvisionnement en énergie est un ensemble de contributions individuellement modestes, chacune conçue pour une efficacité maximale dans des circonstances particulières;

3. Sont flexibles et de niveau technologique relativement faible - ce qui ne signifie pas qu'elles ne soient pas sophistiquées, mais plutôt qu'elles sont accessibles et faciles à comprendre et à utiliser pour la personne moyenne; et

4. Correspondent à l'échelle, à la répartition géographique et à la qualité de l'énergie pour répondre aux usages finaux afin de profiter de la distribution gratuite de la plupart des flux d'énergie naturels.

Une perspective basée sur les besoins énergétiques.

Nous estimons généralement que l'énergie n'est pas une fin en soi, mais que le rôle qu'elle joue dans la prestation de services sociaux est ce que nous apprécions vraiment : la chaleur pour la cuisine et le confort, la force motrice pour transport, la lumière pour lire, la réfrigération pour stocker les aliments et les médicaments, la puissance pour alléger le fardeau du travail humain, l'opération de tous les équipements utilisés pour la communication et le divertissement qui fonctionnent avec l'électricité.

L'accent mis sur les services énergétiques est plus logique et offre une façon profondément différente d'examiner le système énergétique plutôt que de le regarder comme la production et la consommation de quantités globales de carburant et d'électricité.

Backcasting : une planification énergétique axée sur les objectifs. 
Rétro-planifier implique d'imaginer un horizon souhaitable et ensuite de planifier les moyens d'y arriver. Dans le domaine de la planification énergétique intelligente, l'approvisionnement futur en carburant et en électricité n'est pas prévu ni prédit, mais «rétro-planifié» à partir d'un horizon pour lequel des objectifs et des buts ont été fixés pour les indicateurs clés.

Une équipe multisectorielle et multipartite. 
La planification VEDA nécessite à la fois une expertise technique et des compétences interpersonnelles pour assurer une participation active des parties prenantes. Tous les acteurs de l'énergie sont regroupés en «sept familles» directement ou potentiellement affectées par l'élaboration de politiques et de stratégies énergétiques.

Ces sept familles sont :
1. Les institutions publiques
2. Les services publics d'énergie

3. Les fournisseurs de services énergétiques et de technologies

4. Les usagers

5. Les médiateurs (ONG, groupes de femmes, universités, syndicats)

6. Les organismes de financement nationaux

7. Les bailleurs de fonds internationaux


Cette approche crée un comité inclusif et multisectoriel accompagnant l'ensemble du processus de planification.

Rapports

Publications

SEP Framework and Background Papers

Methodology Papers

Notre système d'indicateurs